Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2015 7 12 /07 /juillet /2015 19:18
Il n'est pas prudent d'insulter son banquier quand on souhaite qu'il vous prête encore de l'argent.

L'ex et néanmoins flamboyant ministre des finances du gouvernement Stipras a qualifié les négociateurs de la Troīka chargés de négocier la redoutable question des dettes grecques, de l'appellation injurieuse de " terroristes."

On peut comprendre le désarroi d'un ministre affolé par les effets pour la population de la fermeture des banques, mais tout de même. Plutôt que de se réfugier dans un catéchisme marxiste d'un autre âge pour dénoncer la rapacité des institutions financières et des banques européennes, Mr Varoufakis aurait mieux fait de s'inspirer des principes de "l'art de la prudence", rédigé par un jésuite du XVI ème siècle du nom de Bathazar Gracian.

Car même si le trublion a été remplacé par un ministre moins discourtois, le mal est fait. Le peu de confiance qui n'était déjà pas au rendez-vous, a achevé de disparaître au point pour les 18 états d'exiger de la Grèce qu'elle légifère en trois jours sur l'augmentation de la TVA, la mise en place d'un cadastre et le durcissement du régime des retraites.

Tout auréolé du non, Mr Stipras a fait manger son chapeau au parlement grec pour qu'il adopte les mesures d'austérité refusées par 61% des électeurs. Le référendum est déjà loin et le pays fondateur de la démocratie, va d'humiliations en désillusions sans être sûr qu'il ne sera pas poussé vers la misère par des états européens excédés par un mode de négociation à cent lieues de la traditionnelle recherche du compromis européen.

Comme quoi, Grexit ou pas Grexit, il vaut mieux être poli avec ses interlocuteurs quand le rapport de force ne penche pas en votre faveur. Et souvenez vous, soyez aimable avec votre banquier quand vous êtes endetté, car c'est un monstre froid en cravate ou en tailleur qui saura toujours vous dire que les prêts sont faits pour être remboursés.

Frédéric Buffin retraité soulagé d'avoir remboursé les siens,

Partager cet article

Repost 0
Frédéric Buffin
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Chronique d'un jeune retraité disposant encore d'un peu de matière grise pour écrire.
  • Chronique d'un jeune retraité disposant encore d'un peu de matière grise pour écrire.
  • : Commentaire décalé de l'actualité vue par un retraité bien décidé à cultiver son jardin sans oublier la vie du monde.
  • Contact

Recherche

Liens