Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 00:25
La géniale polémique de l'été pour les islamistes: le burkini à la plage.

La géniale polémique de l'été pour les islamistes: le Burkina à la plage.

Si qu'à dieu ne plaise j'étais islamiste, je sabrerrais le champagne ( sans alcool, si, si, ça existe.) Car quelle que soit la solution juridique qui sera dégagée par le Conseil d'Etat ce vendredi, je considérerais q'une importante victoire symbolique vient d'être remportée pour la promotion de l'Islam, sans bombe, sans Kalachnikov, sans attentat, juste avec un morceau de tissu couvrant le corps et la tête des femmes musulmanes qui ont voulu se baigner librement sur la plage.

1. Pendant tout ce mois d'août, grâce à quelques arrêtés anti-burkini, ce vêtement qui paraît-il nous vient d'Australie et qui se vend comme des petits pains, aura permis de renforcer en France, la visibilité de l'Islam non pas au coeur des villes, mais à la plage, au bord de la mer. Pas besoin de construire des mosquées pour montrer que jour après jour, l'Islam apparaît de plus en plus visible dans l'espace public.


2. Pendant tout ce mois d'août, jamais la laïcité à la française n'aura paru plus liberticide vis à vis de la religion musulmane symbolisée par le burkini. Au nom de quoi des maires peuvent ils se permettre de réglementer une tenue de bain qui n'a rien d'obscène et qui ne porte pas atteinte aux bonnes mœurs? La France, pays de liberté? La preuve, des femmes sont verbalisées parce qu'elles ne portent pas le bikini de tout le monde. Après tout, c'est leur droit le plus absolu.


3. Pendant tout le mois d'août, cette simple tenue vestimentaire aura fait la une de la presse, mobilisé les politiques, divisé la gauche mais aussi la droite. Que je sache, aucune de ces femmes qui n'ont pas souhaité montrer leur chevelure en public, ne cache de fusil ou de couteau sous leur tunique, mais celle qui a été photographiée en train d'être verbalisée aura eu les honneurs de la presse internationale. Excusez du peu. Un mètre carré de tissu pour vilipender la France islamophobe en Occident qu'espérer de plus efficace en termes de moyens logistiques?


4. Pendant tout ce mois d'août, ces femmes musulmanes empêchées de se baigner auront démontré aux quelques millions de musulmans qui vivent en France, que cette terre laïque leur était hostile et que les "Français de souche" n'étaient pas disposés à les voir pratiquer librement leur religion. Elles n'étaient pas si nombreuses, mais leur interpellation aura suffi pour que chacun des membres de la Umma, se sente humilié et stigmatisé. Comme arme de propagande pour mobiliser les muslims contre les laïcs ou les kouffars, le burkini aura montré toute son efficacité.

Au bout du compte quelle que soit la solution juridique retenue par le Conseil d'Etat, la bataille du burkini est gagnée:

- Si celui-ci annule les arrêtés, contestés, c'est le triomphe pour les avant-gardistes de la cause musulmane qui auront fait valoir avec une simple tenue vestimentaire leur liberté religieuse garantie en principe par la constitution française.

- Si celui-ci les valide, l'Etat français aura démontré qu'il refuse qu'une importante fraction du pays ne vive ses convictions religieuses dans l'espace public. Aura ainsi été démontré dans un pays qui se veut démocratique que la laïcité pouvait attenter aux libertés fondamentales. Les musulmans de France devront en tirer les conséquences et préférer la Umma à la République.

Vraiment oui, grâce au burkini, le mois d'août aura été un bon mois pour faire avancer la cause musulmane dans ce pays. Continuons et dans quelques années, la loi de 1905 sera en miettes! Déjà certains parlent de concordat avec le culte musulman. C'est une belle avancée, même si cette solution n'est pour l'instant pas retenue. Avec un peu de patience, ça viendra!


Et tant pis pour tous ceux qui considèrent évidemment à tort que le voile, le burkini et autres parures qui masquent les cheveux, symbolisent l'asservissement de la femme.
Ils sont évidemment dans l'erreur et devraient être plus tolérants au nom du "vivre ensemble," formidable concept pour paralyser tous les opposants à une visibilité accrue de l'Islam. Piéger la laïcité de la République et de la démocratie à la française avec un simple bout de tissu, c'est vraiment un "must". Bon courage au Conseil d'Etat

25 aout 2016

Partager cet article

Repost 0
Frédéric Buffin
commenter cet article

commentaires

Charles Buffin 03/09/2016 16:51

Envoie nouvelles
papa

Charles Buffin 03/09/2016 16:50

Envoie nouvelles
Papa