Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 08:18

 

Pour 4 euros, les électeurs de la droite qui ont voté à la primaire de droite et du centre, se sont livrés à un jeu de massacre politique d'envergure. Excusez du peu, mais un ancien président de la république et un ancien premier ministre qui quittent la scène politique nationale pour une somme aussi dérisoire, ce n'est pas cher payé.

Et par contre-coup, l'actuel locataire de l'Elysée renonce à se succéder à lui-même. On peut le comprendre. Le tir au pigeon quand on est le pigeon, ce n'est pas très agréable à vivre..ou à mourir. 

Demain, pour deux fois moins cher, les électeurs de la gauche vont pouvoir se livrer au même jeu d'élimination vis à vis de deux anciens ministres et probablement d'un futur ex premier ministre qui va sans doute candidater à la primaire de la gauche en démissionnant de son poste en pleine crise politique et financière italienne. Puissent-ils viser juste?

Les primaires ne sont pas encore inscrites dans la Constitution. Mais elles assurent diablement le spectacle. Vivement la fin janvier pour savoir si la gauche se rassemble ou si elle achève de s'éparpiller façon puzzle.

Quant à savoir si tout ce jeu de massacre sert l'intérêt supérieur du pays, dans un monde troublé qui demanderait un consensus national pour  relever le pays, ceci est une toute autre histoire.

 

Frédéric Buffin

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires