Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 08:15

Nous allons chacun  en tant que modeste représentant du peuple déposer un bulletin pour désigner le prochain président de la République. Et ce soir après la collation de l'ensemble de nos décisions individuelles, des experts avisés gloseront sur la volonte populaire qui se sera exprimée.

Pourtant vis à vis de l'élection du candidat à la magistrature suprême, des voix de plus en plus discordantes se font entendre:

- Il y a d'abord la voix des sans voix de ceux  qui élection après élection, décident de ne plus voter découragés par l'augmentation continue du chômage et de la grande pauvreté. À quoi bon mettre un bulletin dans l'urne si c'est pour pointer à Pôle Emploi quelque soit l'homme de droite ou de gauche en charge des affaires publiques? L'abstentionniste devient dans certains scrutins le premier électeur du pays.

- Dans ce même esprit de défiance croissante vis à vis des élus, les partisans du vote blanc qui refusent de se voir caser dans le camp du vote nul se font toujours plus nombreux.

- Pire ou mieux selon les uns ou les autres, le droit de révocation des élus en cours de mandat  fait florès au risque de mettre la démocratie représentative sous le joug des minorités agissantes.

Autrement dit, l'idée que les hommes ou les femmes élus par le peuple font le contraire de ce qu'ils ont promis lors de la campagne electorale précédant le scrutin est maintenant largement répandue dans le corps  électoral.

On se souviendra notamment de quelques exemples célèbres:

- De Gaulle donna l'indépendance à l'Algerie après avoir donné l'espoir à nombre de ses électeurs qu'elle demeurerait dans le giron de l'empire français.

- Mitterand imposa la rigueur en 1983 pour que la France puisse tenir son rang vis à vis de l'Allemagne et que le pays puisse se qualifier quelques années plus tard pour l'Euro.

- Sarkozy contrevint au rejet du traité européen de 2005 en imposant le traité de Lisbonne avec la complicité du Parlement.

- Hollande plus récemment promit au Bourget de renégocier le traité européen et de pratiquer une politique delà demande. Il n'en fit rien et se lança dans une politique de l'offre pour restaurer les marges des entreprises.

Et quelque soit le président la dette publique désormais à plus de 2000 milliards d'euros et le chômage de masse total ou partiel qui tourne autour des six millions de personnes n'on cessé d'augmenter, ce qui démontre que le pouvoir, c'est souvent l'lmpuissance.

L'actuelle campagne electorale n'aura pas de plus, suscité l'envie de déposer un bulletin dans l'urne: entre un candidat très porté sur l'effort et la vertu qui s'avère avoir mis les doigts dans le pot de confiture même si seuls les juges pourront dire si c'était légal ou pas,  et tous ceux qui veulent renverser la table en sortant de l'Europe au mépris du traitement de la dette, il est difficile de voir à quel guide se fier. Entre les promoteurs de l'identité nationale et ceux qui prétendent que la culture française n'existe pas, quel voie emprunter?

Malgré tout, il faut continuer à voter pour au moins trois raisons:

- la démocratie représentative est peut être un mauvais système, mais c'est le moins pire des systèmes de pouvoir.

- la révolte électorale qui peut se manifester dans certains scrutins est moins pire que la révolte qui s'exprime dans la rue à grands renforts de fumigènes et de cocktails Molotov.

- L'élection demeure le meilleur système pour désigner le représentant du peuple le plus qualifié pour représenter la voix du pays, même si dans les prochains mois, contraint par la tyrannie du réel, il fait le contraire de ce qu'il a promis.

Alors de grâce votez!

 

Frédéric Buffin.

 


 

 
 
 
 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Frédéric Buffin
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Chronique d'un jeune retraité disposant encore d'un peu de matière grise pour écrire.
  • Chronique d'un jeune retraité disposant encore d'un peu de matière grise pour écrire.
  • : Commentaire décalé de l'actualité vue par un retraité bien décidé à cultiver son jardin sans oublier la vie du monde.
  • Contact

Recherche

Liens