Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 06:43

Voter Macron, c'est voter pour une pochette surprise.  Et des surprises il y en a des bonnes et des moins bonnes.

Dans mon enfance, il y avait des pochettes surprises à vendre dans la boulangerie du quartier habilement posées à côté du présentoir à portée de  vue et de mains de l'insupportable sale gamin que (paraît-il) j'étais. 
Elles se présentaient sous la forme  de longs cornets en papier cadeau remplis de journaux froissés au fond  desquels se trouvait une friandise médiocre et un jouet en plastique. J'agaçais ainsi ma mère par des revendications incessantes pour obtenir une telle pochette multicolore si séduisante à mes yeux,   afin d'obtenir  une petite voiture rutilante ou un petit camion de pompier. Mais souvent,  la surprise était plus décevante quand sous les journaux  je ne trouvais qu'un jeu de puce ou des  dés pour jouer au 421.

J'éprouvais ainsi la capacité de résistance de ma mère quand je lui réclamais de tels trésors, parfaitement inconscient du fait que les revendications   ajoutées à celles de mes 5 frères et soeurs,  risquaient de compromettre l'équilibre financier du budget familial. Il fallait à l'époque, se la jouer négociation sociale avec l'autorité parentale qui ne rechignait pas à la fessée quand mes exigences s'avéraient trop pressantes.

L'incertitude de la nature de l'objet convoité exerçait sur moi une fascination sans pareil. Ce marketing de "la surprise" était d'une redoutable efficacité commerciale.

Car une fois la pochette déchirée avec frénésie quand l'objet ne me plaisait pas, je ne manquais jamais d'en exiger une autre dés le lendemain. Moralité Maman n'aimait pas   "les surprises" dont je raffolais. 

Soixante ans après ces souvenirs douloureux pour le porte-monnaie maternel et pour mon fessier, les promesses et la personne même de Mr Emmanuel Macron qui pourrait bien être le prochain Président de la République me font le même effet que la "surprise" d'antan.

- Il est brillant notre jeune candidat et clinquant comme le papier de la pochette de mon enfance. Il a belle allure et n'a pas encore le visage buriné par les épreuves de ses rivaux soixantenaires qui n'ont pas su lui résister à l'aune du baromètre de la séduction personnelle. 
Il fait un peu songer à Rodrigue plein de coeur lui qui vient de triompher électoralement de plusieurs dom Diègue sur le retour. 
De plus, il a de la chance, il n'a pas à séduire des Chimènes qui seraient dans le camp d'en face,  puisque son épouse est plus âgée que lui.


Pour un peu, notre Cid français dispose du charme cinématographique de G.  Clooney. Beau, sympathique, il serait tout à fait capable de faire la publicité d'un produit commercial avec le talent de notre acteur américain qui fait vendre par son image, des millions de capsules de café en poudre sur toute la planète. 

Il donne envie d'essayer son programme  par l'image souriante et positive qu'il dégage. Ça nous change des rictus méprisants de Mr  Mélenchon vis à vis des tenants de la France des riches.  Et  sa mine est bien plus gaie que celle de Mr Fillon avec son air de droopy attristé devant une France à la dette abyssale qu'il souhaitait diminuer par une purge peu digeste.

C'est  ainsi que notre Emmanuel aux allures de messie exalté en meeting,  nous propose quelques surprises en forme de douceurs: De la sorte, figurent au rang des sucreries, 
- l'exonération de la taxe d'habitation  au profit de 80% des ménages.
- le doublement de la prime d'activité pour les salariés modestes, 
- la garantie des prix pour les agriculteurs, 
- la suppression partielle de l'impôt sur la fortune pour les ménages les plus aisés ce qui démontre que les riches comme les pauvres pourront goûter de la surprise du chef.

Mais comme, il veut que le pays reste dans l'Europe et demeure dans la zone  euro, ce qui après tout demeure assez raisonnable, sa pochette surprise  pourrait contenir pour le contribuable et le fonctionnaire, quelques pilules assez amères, puisque notre brillant candidat envisage de procéder à  60 Mds d'économie en cinq ans. 

On sait déjà qu'
- il entend ne pas remplacer 120 000 fonctionnaires pendant son quinquennat
- Il souhaite  baisser les cotisations sociales des salariés qu'il faudra compenser par une hausse de la CSG- CRDS dont le poids supplémentaire pèsera nécessairement sur tous les retraités qui ne seront pas considérés comme modestes. 
- Il désire que l'Etat prenne en main la gestion de l'assurance chômage, ce qui mécontentera les partenaires sociau
- Il est favorable à la suppression du quotient conjugal, ce qui défavorisera les ménages aux revenus déséquilibrés.

- il fera peser une charge supplémentaire sur les propriétaires pour compenser l'allègement de la taxe d'habitation pour le plus grand nombre et la diminution du champ de l'impôt sur la fortune.

Le pays est endetté; la pression fiscale est difficile à faire baisser et à titre personnel je ne figure pas parmi cette catégorie de retraités, et en plus j'ai le défaut d'être propriétaire. En conséquence, mon d'acheter la pochette surprise de Mr Macron, est bien inférieure à celle que je ressentais quand je souhaitais acquérir avec le porte-monnaie maternel, celle que je voyais dans la boulangerie de mon enfance! 
Mais que ne ferait-on pas au nom du redressement financier de la France, de la Solidarité et de la justice sociale,  en évitant l'enfermement du pays dans des frontières étriquées ?

Frédéric Buffin le 24 avril 2017.

 

Partager cet article

Repost 0
Frédéric Buffin
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Chronique d'un jeune retraité disposant encore d'un peu de matière grise pour écrire.
  • Chronique d'un jeune retraité disposant encore d'un peu de matière grise pour écrire.
  • : Commentaire décalé de l'actualité vue par un retraité bien décidé à cultiver son jardin sans oublier la vie du monde.
  • Contact

Recherche

Liens