Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 06:54

 

Le dernier coup de torchon de Mélenchon vis à vis du PCF.

Pour tuer un moustique qui gâche votre nuit en voletant bruyamment dans votre chambre, il n' y a rien de mieux qu'un coup de torchon qu'on abat sur l'insecte d'un geste rageur et vengeur. C'est ce que vient de faire le candidat battu d'un fil au premier tour de la présidentielle. Pour une querelle d'affichage et plus sérieusement d'investitures de candidats aux législatives, le camarade Méluche vient d'assener un SMS assassin sur la tête du parti communiste français: "vous êtes la mort et le néant." Avec les réseaux sociaux, ce SMS devient un événement politique.

Dans son costume d'imprécateur qui a comme Yahvé, entendu la douleur de son peuple au pays de Pharaon, il est brillant Mélenchon. Il remplit les salles de meeting. Il fait rire en raillant ses adversaires; il fait aussi pleurer sur les souffrances de la France des déclassés qui se sentent délaissés et méprisés par la France d'en haut. De plus, il est pétri de culture qui n'est pas celle si convenue de Science-Po Paris, même si ses références incessantes sur la France guillotinesque de Robespierre ne constituent pas ma tasse de thé.
 
Il a même travaillé son programme comme jamais. Certes les propositions de la France insoumise avec la sortie de l'euro, l'annulation partielle ou totale de la dette publique et l'étatisation de tous les secteurs de la vie économique et sociale, auraient réduit le pays au niveau de celui de la Grèce dans le bruit et la fureur. Mais cet ensemble  de mesures à la mode soviétique  qui devait nous  ramener à un collectivisme d'antan, à tel point qu'il lui a fallu plusieurs heures pour l'exposer, ne manquait pas de cohérence liberticide.

Avec un tel programme , notre brillant orateur dispose même de nombreux soutiens puisqu'il a recueilli près de 20% des voix au premier tour de la présidentielle. Mauvais perdant, puisqu'arrivé aux pieds du podium, il n'a pas donné de consigne claire comme la conférence des évêques de France. Sur ce point au moins, notre anticlérical de service aura été sur la même ligne que les calotins.

Seulement voilà, Melenchon, il a un gros défaut, à force d'être passé sauf sous l'ère de Jospin, a côté du pouvoir, il est devenu méchant comme Tatie Daniele sauf qu'il n'est pas encore en maison de retraite.

Sur le registre des vacheries en politique, il est très bon. Celui qui campagne après campagne a clamé d'abord " tous dehors, qu'ils s'en aillent tous, puis qu'ils dégagent", n'hésitant pas à traiter en public un journaliste  de "sale c.., jetez moi ça dehors" (21 mars 2017 lors de la marche pour la 6 ème république), est un orfèvre en la matière, comme l'indique les quelques morceaux choisis qui suivent:  

- "François Hollande a plié Nicolas Sarkozy en 4, moi je le plierai en 5.
- Pourquoi choisir pour la saison des tempêtes un capitaine de pédalo comme Francois Hollande?
- Jean-Marc Ayrault, un petit politicien de Province sans imagination.
- La nomination de Valls comme premier ministre est un suicide politique.
- Le gouvernement est une bande de bras cassés."

Mais sa dernière invective sur le parti communiste, (vous êtes la mort vous êtes le néant,) constitue peut- être la formule de trop:

Passe encore, qu'elle scelle les désaccords entre La France insoumise et le PCF. L'union est un combat comme chacun sait et la désunion en politique, c'est la règle et non l'exception. Quand deux formations politiques ne se supportent plus, elles divorcent. C'est l'humanité.

Passe encore que cette diatribe assène un rude coup à un parti fondé en 1920 au congrès de Tours qui tente de façon désespérée, de conserver un groupe parlementaire à l'assemblée nationale en conservant des liens avec le parti socialiste ou plutôt ce qu'il en reste. Il faut bien vivre ou plutôt survivre en face du candidat de à France Insoumise qui veut regrouper toute la gauche à ses côtés, sans partager.

Mais traiter d'astre mort, 
- le parti des "100000" fusillés" de la résistance française de la deuxième guerre mondiale ( après l'invasion de l'Union Soviétique par l'Allemagne en juin 1941,)  
- le parti de Maurice Thorez qui  a accompagné la reconstruction du pays en 1945, même s'il a contribué à le bloquer en 1947 lors du déclenchement de la guerre froide,
- le parti de Georges Marchais qui trouvait le bilan "du communisme globalement positif" et qui approuva l'intervention soviétique en Afghanistan en l'an de grâce 1979, 

ce n'est vraiment pas correct quand on recherche des alliances avec lui depuis la  création du Front de Gauche.
Ce n'est pas bien vis à vis du parti de la classe ouvrière, même si la majeure partie de ceux et celles qui la composent préfèrent rejoindre le camp du Front National.
C'est discourtois de célébrer ainsi par avance les obsèques d'un parti qui conserve de solides bastions municipaux et qui dispose encore d'un socle  significatif de militants actifs. 

En fin de compte, on peut se rassurer: en se privant d'un tel partenaire en difficulté comme tous les partis de gauche, en multipliant les diatribes vis à vis de tous ceux qui sont en désaccord avec lui et avec son programme délirant, Mélenchon ne sera jamais Président de la Republique.

Heureusement!

Frédéric Buffin 

blog: fredericbuffin.fr

Partager cet article

Repost 0
Frédéric Buffin - dans Politique
commenter cet article

commentaires

France 20/05/2017 09:35

Camarade,
Ton billet aurait gagné en crédibilité en rapportant aussi les agissements des dirigeants de notre PCF...
En tant que communiste je me suis personnellement réjoui de voir Jean-Luc Mélenchon à la tête d'un front de gauche qui avait enfin trouvé sa "voix" en permettant aux français de la vraie gauche et de ses idées d'être entendus...
Le front de gauche est aujourd'hui MORT ;
Ceux qui font comme si il existait toujours en faisant figurer "Front de Gauche" (accompagné de l'image "gagnante" de Jean-Luc Mélenchon) sur leur affiches ne propose rien d'autre que le NEANT...
Ne le comprends tu pas ?
Proposons ce qui existe : pourquoi pas "un avenir en commun"
Fraternellement

Présentation

  • : Chronique d'un jeune retraité disposant encore d'un peu de matière grise pour écrire.
  • Chronique d'un jeune retraité disposant encore d'un peu de matière grise pour écrire.
  • : Commentaire décalé de l'actualité vue par un retraité bien décidé à cultiver son jardin sans oublier la vie du monde.
  • Contact

Recherche

Liens