Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 05:23

La presse se plaint que le président souhaite verrouiller la communication gouvernementale.

Scandale, les journalistes ne sont plus autorisés à circuler à l'Elysée comme dans un moulin. Le président et son service de presse souhaiteraient même contrôler les accréditation  des journalistes notamment pour le déplacement au Mali.

Quel affront pour le petit monde de la presse! Pour un peu, la démocratie serait en danger et les libertés fondamentales menacées. Au secours, les titulaires de la carte de presse, ne vont plus pouvoir circuler partout et sans contrôle  dans les allées du pouvoir. Quelle affaire! Le président aurait-il soudainement oublié que sans la liberté de la presse, il n'est pas d'éloge flatteur?. (Beaumarchais)

Quelle prétention de vouloir ainsi verrouiller la communication élyséenne et gouvernementale en considérant a-priori que les journalistes sont des voyoux, (ce qui n'est pas tout à fait inexact)? Quelle prétention jupiterienne et césariste!

Et que vont pouvoir raconter les médias en continu (BFM TV et France info, s'ils n'ont plus rien d'autre à se mettre  sous la dent que les austères communiqués du Conseil des   Ministres chaque mercredi?

De plus, avec Manu, aucune chance pour que deux plumitifs puissent faire paraître un ouvrage du type: "un président ne devrait pas dire ça." Il n'est pas du genre à confier ses états d'âme à des compères-commères sans scrupule. Alors fini, l'Elysee, lavoir des villages de nos campagnes où se répandaient toutes les rumeurs? Quel dommage.

Et si le tout puissant syndicat national des journalistes ne l'arrête pas tout de suite, le pire est à venir:

-Dans sa volonté de faire des économies, le président va vouloir remettre en cause, le statut social et fiscal des journalistes. 30% de déduction de frais professionnels sur ses impots, c'est quand même super et ce d'autant plus que la plupart du temps, il suffit pour faire un article, de regarder la télé ou de recopier une dépêche de l'AFP ou de Reuters.

-Pour faire bonne mesure, il est capable de créer un Ordre des journalistes pour mettre au pas les journalistes qui seraient un peu ( beaucoup) borderline avec la déontologie de l'information. On pourra bientôt dire, le FN en a rêvé, En marche l'aura fait. 

-Et pour finir, il est bien capable de créer une limite d'âge pour l'obtention de la carte de presse afin de faire partir la vieille garde des Duhamel et Elkabach et autres anciens pour imposer des quadras dans le secteur de la presse. Le duo des anciens out, on aura tout vu.

Vraiment, il faut bien le reconnaître, le dernier quinquennat aura été un âge d'or pour les médias. Table ouverte au château; Valerie et Julie pour égayer le quotidien de la vie présidentielle et faire les choux gras de la presse people; l'affaire Leonarda cette gamine qui a défié le président presqu'en duplex; les  quiproquos incessants  entre ministres; l'un d'entre eux pris les doigts dans le pot de confiture qui ment sur son compte en Suisse; Duflot qui écharpe Valls au sujet de la non intégration des Roms; Taubira qui démissionne avec fracas à cause du projet relatif à la déchéance de nationalité.....etc. 
Tout y est passé ou presque. De quoi écrire des articles de presse pendant 10 ans! Tandis que maintenant, avec notre même pas quadra à la manœuvre, qui a vu le désastre de l'ingérence des journalistes  jusque dans les cuisines de l'Elysée, la fête est finie. Quel dommage, un président plus préoccupé de son image que de gérer les affaires du pays, c'était une mine d'or.  

Alors pour tous ces événements mediatico-ludiques, merci Francois, car maintenant, les journalistes, vont trinquer..et pas avec du champagne!

Partager cet article

Repost 0

commentaires