Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 20:49

Que c'est dur de gouverner. En quelques jours, notre jeune et sémillant président a pu le mesurer: 

- Les retraités qui gagnent plus de 1200 euros par mois savent déjà qu'ils vont cracher au bassinet avec une CSG majorée de 25%. Ils  font grise mine, ce qui à leur âge est bien normal. Et après tout, c'est dans le programme.

- Les maires qui savent déjà que la plus grande partie de la taxe d'habitation va être remplacée par une dotation d'Etat forcément révisable dans le temps, se plaignent déjà de l'atteinte aux libertés locales qu'implique une telle décision. Et  en plus, le chef de l'Etat leur demande de faire des économies. Quelle prétention! De quoi se mêle-t-il?

- Les militaires contraints de faire des économies, sont sommés d'être plus discrets dans l'expression de leurs désaccords vis à vis du chef des armées que l'ex chef d'état major. Ils ruminent leur amertume mais n'en pensent pas moins. Pour un peu, "le jeune" serait coupable d'atteinte au moral des armées!

- Les syndicats étudiants sont furieux de la baisse de l'APL pour un montant pourtant minime de 5 euros par mois et menacent déjà de mobiliser les 800000 étudiants du pays à la rentrée. Vite des manifestations dans la rue, on commençait à s'ennuyer.

Les ordonnances sur la loi travail ne sont pas encore publiées. Les grands axes de la loi de finances et de la loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2018 ne sont pas encore connus.

Mais déjà les cohortes de mécontents qui s'estiment victimes des agissements forcément injustes du gouvernement commencent à rejoindre le camp du Non à la"politique macronienne." Bref l'état de grâce, alors que les grandes décisions ne sont pas encore prises, touche à sa fin.

On attend demain le prochain groupe socio-professionnel qui viendra manifester sa ire à l'occasion d'un prochain arbitrage gouvernemental.

La presse assimile souvent notre Président à Jupiter. Elle se trompe. Il ressemblera bientôt à Prométhée au foie dévoré par le vautour, témoin vorace de nos mécontentements.

Frederic Buffin

 

Partager cet article

Repost 0
Frédéric Buffin - dans Politique
commenter cet article

commentaires