Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 20:46

De la nécessité de modérer l'expression présidentielle.

 Plutôt que dire: "je ne veux rien céder aux fainéants, aux cyniques et aux extrêmes", notre jeune et fougueux jeune président aurait mieux fait de dire: "les chiens aboient la caravane passe." 

Ça aurait eu plus de stature jupiterienne. Les proverbes d'antan, il n'y a rien de tel, pour exprimer ses pensées de façon distanciée plutôt que de donner des verges aux médias pour se faire battre en attaquant ses détracteurs de façon primaire.

  P.S. À l'attention des conseillers du Président:  un dictionnaire des proverbes, ça coûte 20 euros, c'est moins cher qu'un maquillage.

Frederic BUFFIN le 9 septembre 2017.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires