Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 20:58

Le système de retraite par points: une colossale machine à enrichir les SSII.

Le chef de l'État a manifesté son intention d'uniformiser les régimes de retraite au moyen de la technique du point de retraite. Le principe de base est simple: un euro cotisé doit produire un montant de retraite équivalent au moment de la demande de pension.

Admettons que ce principe soit inattaquable et juste, ce qui n'est pas si sûr. Admettons que les régimes de retraite ne soient pas très matures, ce qui perturbe fortement leur équilibre général puisque les retraités ont le mauvais goût de décéder le plus tard possible. Admettons encore que les cotisants des régimes spéciaux se laissent convaincre sans trop manifester, de la pertinence de la retraite par points, ce qui n'est pas évident.

J'ai au moins une certitude, c'est le moment d'investir et de placer ses économies dans les sociétés de service informatique qui vont faire leurs choux gras d'une telle réforme qui sur le plan technique entraînera un chambardement des systèmes d'information tous régimes confondus.

Quant à mes petits enfants qui s'inquiètent de leur orientation professionnelle, je n'ai qu'un seul conseil à leur donner: "orientez vous dans l'informatique." Grâce au système par points, il y a de l'ouvrage pour les 10 années à venir dans toutes les caisses de retraite.

La réforme n'améliorera probablement pas les droits des assurés. Mais elle va pouvoir faire vivre des milliers d'informaticiens en faisant provisoirement exploser les budgets de gestion de ces caisses. Le peuple des informaticiens va pouvoir se mettre en marche pour développer le système de retraite par points avec notre président de la république comme chef de projet informatique suprême.

Si j'étais informaticien, quand le projet sera voté et mis sur les rails, je baiserai les pieds de Jupiter qui garantira ainsi mon emploi pour un long bail.

Cette réforme est tellement subversive par rapport aux systèmes par trimestre ou aux systèmes du secteur public que le recours à la ressource informatique sera gigantesque sans qu'on soit à l'abri d'accidents industriels comme Louvois pour la paye de nos soldats ou le système du RSI dont la fin est maintenant actée.

D'avance bravo pour l'avenir de l'informatique nationale au service de celui des retraites!

 

frederic Buffin le 11 septembre 2017. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires