Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 17:39

par Frederic Buffin, dimanche 18 septembre 2011, 07:59

Les effets du lait en vrac sur la formation intellectuelle d'un petit garçon.

J'aurai connu quand j'étais tout gamin la vente de lait en vrac rue des martyrs à Paris. J’étais tout content de porter le pot en aluminium dans lequel  le crémier versait le précieux liquide qui contenait encore toute sa crème dont ma mère faisait des gâteaux délicieux.

 

J’ai encore dans mes narines l’odeur de la crèmerie embaumée de tous les fromages de France. Le Gruyère du Jura, mélangé au Brie et au Coulommiers de l’Ile de France ainsi qu’ au Roquefort du plateau du Larzac, composaient une alchimie olfactive inoubliable qui flattaient mes narines d’enfant.

Dans 30 mètres carrés de local commercial en pleine ville, il y avait là un concentré de la diversité si extraordinaire de la campagne française: L’Auvergne avec son Cantal, son Saint Nectaire et ses pâtes persillées; la Savoie et ses pâtes pressées, l'Abondance, le Beaufort, le Comté; la Normandie et son Camembert, son Livarot et son Pont l'Evêque. Bien entendu, je n'oublie pas le Munster d'Alsace, le Maroilles dont les Nordistes sont si fiers et l’Etorky du Pays Basque.

 

 

 Je ne peux les citer tous et toutes. On voudra bien me le pardonner. La France profonde et rurale à Paris, la Ville par excellence, c'est le souvenir  que j'ai de ce commerce au temps de l'âge d'or du petit commerce.

 

Bien entendu, la pasteurisation, l'industrialisation et leur grande sœur l'urbanisation, ont mis fin à cette vente de lait cru au grand air de Paris. Le lait UHT a triomphé ainsi que bien des fromages industriels, qui sans être mauvais, n'ont pas le caractère de ceux d'antan. La commission de Bruxelles et ses normes hygiénistes jusqu'à l'ennui, sont passées par là. La pub à la télévision a achevé de ringardiser ce type d'activité. Mais que cette crèmerie était jolie et qu'elle sentait fort le pays des trois cents fromages!

 

C'est pourquoi sur le tard, une interrogation me taraude sans que personne ne puisse y répondre: Comment ce pays peut-il être à la fois ce plateau de fromages aux formes, aux goûts et aux odeurs si contrastés et en même temps celui qui a vu naître la Déclaration de l'Homme et du Citoyen? Ancêtre de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme à laquelle le Français René Cassin a largement contribué, ce texte a fait beaucoup pour uniformiser les consciences, comme les normes d'hygiène pour affadir les fromages.

Une telle énigme qui pourrait être le sujet d'une thèse universitaire me dépasse alors que se développe dans la France d'aujourd'hui une double aspiration au maintien de l'Etat Providence,  Sécurité Sociale incluse, et au développement des libertés locales et associatives.

 

Comme quoi l'odeur et le goût du bon fromage qui fonctionnent chez moi comme la madeleine de Proust (il en existe encore quoiqu'en disent les écolos)  peuvent servir de prolégomènes  à une intense réflexion socio- historique sur une nation tous les jours plus urbanisée et qui vit dans la nostalgie de la campagne d'antan.

 

Le fromage comme ligne Maginot contre la mondialisation, tout un programme !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Chronique d'un jeune retraité disposant encore d'un peu de matière grise pour écrire.
  • Chronique d'un jeune retraité disposant encore d'un peu de matière grise pour écrire.
  • : Commentaire décalé de l'actualité vue par un retraité bien décidé à cultiver son jardin sans oublier la vie du monde.
  • Contact

Recherche

Liens